Beliaur-Tolnen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bavardage du Couchant à la Tour

Aller en bas 
AuteurMessage
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Bavardage du Couchant à la Tour   Jeu 27 Sep - 22:13

Cent ans c’était écoulé sur les terres de Beliaur Tolnen. Le monde avait grandement changé en si peu de temps. Ce fut aussi le cas pour Branavochie. La ville du vieux vampire s’était renforcée, sublimée pour tenter de devenir le joyau de ce monde. Elle était encore loin de ses attentes mais elle n’avait pas de quoi rougir. Ses enfants pouvaient « vivre » dans un lieu épanouissant.

Mais, il n’y avait pas qu’eux qui s’épanouissaient. L’Ancien, lové au fond des boyaux du Mausolée, était penché sur des rouleaux de parchemin. A côté de lui, 3 petites boules froissées se présentaient, vestige d’un mystère retord. Plume à la main, il essaya de consigner les découvertes animales de ces bois qui l’entourait, mais, à chaque mot d’encre qu’il tentait d’imprimer sur le cuir traité, de nouveaux mots venait s’imposer à la place des anciens, éliminant ainsi une nouvelle page de l’ouvrage, comme une jeune bête qui fera sa suivante. A chaque nouvelles phrases, de nouvelles découvertes faisait qu’il était obligé de supprimer les anciennes. Comment tenir un ouvrage complet avec des créatures aussi instable ? Il balaya d’un revers de bras les rouleaux, préférant remettre à une autre fois ce travail. Les notes suffiront pour l’instant. Il rangea les rouleaux vierges dans l’étagère en pierre formée dans le mur et mis les notes en sécurité dans un petit coffré en bois.

Iaur Immortals partie se promener dans la salle des trophées qu’il avait commencer à remplir. Vestige de sa renaissance en ses lieux mais aussi de sa « vie ». Parmi ses collections, celle de ses enfants s’était rajoutée, trônant avec fierté et brillant aux regards du Père. L’Ancien aimait beaucoup s’y promener. Chaque ossements, chaque organes, chaque flacons, chaque créatures empaillées étaient un fragment de son histoire, de son travail mais aussi celui de ses enfants. Ils décoraient les lieux comme les dessins d’enfants dans le bureau des parents. Ses doigts gantés de fer glissaient tendrement sur le morceau de corne d’une Fée boréale qu’avait mis en déroute Ravan à Ostram.

Le vampire observa encore un certain temps la corne et les animaux naturalisés avant de se déplacer vers la sortie du Mausolée, mains derrière le dos. Sa déambulation continua parmi les chemins de terres battues qui tranchait les vignobles et ruches de son domaine. Il observa les abeilles butiner les nombreuses fleurs dont il avait fait faire entourer les axes principaux pour créer de nombreuses variétés de miel, en attendant de nouvelles. Son chemin continua jusqu’à l’une des tours d’une mur qui renforçait la falaise. Il grimpa les marches avant d’atteindre le sommet de la tour donnant une vue sur les bois avec quelques éclaircies dont l’une d’elle laissait échapper de la fumée. Le village des lycans. Une sorte de bidonville « gracieusement offerte » par Iaur pour qu’ils y vivent.

Enfin, ses yeux se portèrent sur la lueur rougeoyante du soleil couchant. Ces terres avaient un certain charme qui avait réussi à séduire le vampire. Sauvage et jeune, attendant d’être discipliné.

Soudain, un bruit de pas d’en l’escalier coupa de sa rêverie l’Ancien. L’odeur connu qui en montait tilta dans le cerveau de celui-ci. Il dit, d’un ton calme et détendu :

-Toi aussi tu viens observer les bois baigner dans la lueur du Couchant, ma Fille ? Est-elle agréable cette existence dans la ville que nous avons forgé de nos mains, Ravan ?

En ces lieux, la seule pensée qui pouvait dominer les autres dans l’esprit du vampire était le bien-être de sa progéniture. C’était un havre de paix qu’il avait voulu créer pour eux et rien ne pourra briser celui-ci sans encourir sa sombre colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 28 Sep - 11:49


S'il y a bien une chose qui ne m'affecte pas ici, c'est bien le déroulement du temps, ces dernières années je ne les aient pas sentie passée à chaque fois que l'on me rappelle le siècle passé, je m'en retrouve étonné. Enfin pas vraiment étonné, mais surprise, c'est vrai déjà temps de temps se sont déroulé. La ville c'est amélioré et pour beaucoup de chose grâce à mes pouvoirs. Même si notre village c'est étoffé et que du monde nous à rejoins, je reste n'ayant moins à l'écart de tous, je ne connais le noms de personne, ou plutôt ne cherche pas à les retenir. Je sais juste de quel factions ils sont et à quoi ils servent c'est tout. Je dois aussi être l'une des seules a ne pas cracher sur la présences des lycans entre ses murs, eux aux moins ne me déranges pas.

Je m'étais rendue dans le mausolée pour y rejoindre Iaur, mais ne l'y trouva pas, c'est un de ses "fils" qui m'informa de son départ vers la tour ou je m'y redit à mon tour. Y gravis les marches jusqu'à enfin l'apercevoir ou plutôt l'entendre m'adressé la parole. Venir contemplé le couchant ? Je n'esquissa même pas un semblant de sourire, mais répondit d'un ton neutre et simple à mon "père".


-Un peu trop de vampires à mon gout, mais je dois avouez qu'il est satisfaisant de regarder ses murs, que j'ai fondé pour la plus part, et en parlant de fondé, j'ai trouver pas mal de roseaux vers Aélin.

Je lui tendis une bonne vingtaines de feuilles ou plutôt une sorte de papyrus, ce ne sont pas exactement les même plantes, mais leurs fibres en tout aussi tendre et hydrofuge.


-J'ai rapporter plusieurs plans, ce sont les seuls aussi épais et vivaces que j'ai trouver, je n'ai pas tout prélever non plus, sans savoir si c'est l'endroit qui leur est favorable ou juste cette variété qui est plus résistante.

Les plans ayant déjà été déposer prés des plans d'eau ou ils pourront être remit à l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 28 Sep - 20:42

L’Ancien sourit en récupérant les « feuilles » que lui tendait sa fille. Il les regarda, retirant son gant de métal pour laisser sa peau caresser la matière. Elle était semblable au papyrus ce qui était une bonne chose. Cette plante pourrait lui servir pour des notes éphémères, pas à long terme car, contrairement aux déserts, l’humidité était bien plus présente ici. Il fallait vraiment énormément de chance pour que cette matière résiste au climat de la région plus d’un siècle. Enfin, pour les ouvrages définitifs, il pourra toujours utiliser du parchemin.

Iaur répondit :

-En effet, il est bien agréable de voir ainsi traverser les âges ce que nous avons fabriqué. On en garde une certaine fierté à chaque fois qu’on y appose son regard.

Il tendit les feuilles à son regard pour rajouter :

-Quant à cela, je te remercie grandement pour ce cadeau. Moi qui commençais à manquer de feuilles pour mes travaux de recherche.

Le vampire se permit de dire, sur un ton rieur :

-Je suis navré, mais je n’ai pas de cadeaux à t’offrir en échange, ma Fille.

Il reprit ensuite son sérieux. Il se dirigea vers elle, main sur l’épaule pour la guider devant l’ouverture pour observer le dernier rayon de soleil illuminer cette terre. Un silence s’installa, légèrement pesant avant que le vampire le brise :

-Vois-tu, cette ville sera mon plus grand chef-d’œuvre. Une œuvre où vous, mes enfants, pourriez y vivre en toute tranquillité et complaisance aussi longtemps que l’éternité existe.

Il se redressa, oubliant le paysage pour ensuite dire :

-Enfin, je pari que tu as faim après ce voyage. Nous allions égorger un Becetpatte pour nourrir les « autres ». Un grand verre te ferait du plus grand bien vue ta pâleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 29 Sep - 10:40

image_banniere

Je ne dirais pas que je suis soulevée de plénitude à chaque fois que je regarde Branachovie, je ne suis pas aussi narcissique que cela, mais enfin, au moins j'arrive a éviter pas mal de gens part sa grandeur. Aussi lui fis-je simplement un signe acquiescement de la tête quand il me remercia pour les feuilles et fut étonné qu'il s'excuse de ne rien avoir en échange pour ma part.

-Pas besoin de remercié mes actes à chaque fois, cela ne me coute rien mis à part de devenir plus fines sur la métamorphoses des objets.


C'est vraiment au départ, mais forme étaient grossière peu détailler et vite à bout de souffle pour les échange. Maintenant je peux faire dans le détail avec une certaine souplesse et me suis même trouver un talent créatif que je n'avais pas avant. J'allais redescendre dans mes cartiers, mais en le voyant avancé vers moi, je me stoppais pour le laissé passer, du moins c'est ce que je pensais qu'il allait faire. Mais non, il posa sa main sur mon épaule geste anodin qui me fit pourtant me raidir et grincer des crocs. Lui lançant brièvement un regard noir, réflexe de ma répulsion envers ma propre espèce, avant de refermé les yeux pour reprendre une allure plus décontracté.

Je peux comprendre la nostalgie et la fierté de Iaur a propos de sa ville, c'est son œuvre en se monde, mais parfois il me donne l'impression d'une mise en garde quand il parle de cette façon, une mise en garde que je n'apprécie guerre.

-Quand tu parles de cette façon, j'ai toujours l'impression que tu vas aussi ajouter que tu ne seras bientôt plus des notre. Je ne dirais pas que je tiens à toi, ni que ta mort me seras douloureuse, mais tu es le seul vampire ici que je peux supporter donc évite de faire des conneries qui pourrait valider mon impression.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 29 Sep - 15:56

Ravan ne semblait pas attendre quelque chose de cela. Pour elle, ces feuilles de « papier » n’étaient qu’un simple entrainement pour affiner son talent. Le vampire lui répondit :

-Si tu souhaites t’améliorer dans cette voie, Ravan, je pourrais te proposer quelque chose. Une idée m’est venu en observant les longs couloirs du Mausolée. Je pense que tu pourrais te servir de ton talent pour égayer ceux-ci. Que ce soit la sculpture, la peinture, la tapisserie ou bien d’autres « supports », tu es libre de tes choix. Je me ferais un plaisir de me promener plus souvent dans ces lieux pour observer vos œuvres mes enfants.

Le Père encourageait sa fille à développer son côté artistique. Il avait su remarquer le soin qu’elle apportait à ses ouvrages. C’était un endroit où il voulait que ses enfants s’épanouissent.

Enfin, la remarque de Ravan lui fit détacher un léger sourire. Un sourire qui se voulait rassurant, et de l’autre « attrister » de voir que la jeune femme ne le considérait toujours pas comme un père. Il lui répondit :

-Rassure-toi, ma Fille, je n’ai pas prévu de mourir. J’ai encore beaucoup à faire en ce monde.


En vrai, le vampire restait tout de même conscient de bien des choses. Dans son monde, il avait réussi à mourir. Cela pouvait être aussi le cas ici. Enfin, il balaya cet air morbide par une question innocente :

-Enfin, as-tu des questions ou bien des inquiétudes que tu aimerais me faire part, Ravan ? Ou bien des choses que tu aimerais me dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérin
Ombre Noir
Ombre Noir
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 29 Sep - 21:35

image_banniereJe fronçais les sourcils, peaufiné le mausolée ? En peinture  et sculpture ? Elle pourrait effectivement crée des relief, mais en aucun cas elle ne pourrait crée des fresques de peintures. Elle peut crée des pigments pour en faire, mais cela demande encore un autre talent que de modulé des matières.

Le temps passant, il fut revenu sur l'impression que j'eus qu'il m'informait de son départ, bien qu'il me rassura que ce n'en est pas du tout le cas. Enfin rassurer restant un grand mot, mais le vampire continua dans ses questions, me demandant si je n'avais rien sur le cœur et à lui faire part. Cela me surprit au plus haut point, ce qui me tira presque un sourire narquois.

-Pourquoi cette idée ? Depuis le temps que nous sommes ici, les secrets n'en sont plus.


Lui répondis-je simplement, il est le seul a savoir mon passé, mon lien avec Lestat et le fait que je ne soit pas un vampire, mais une vampire. Dans le camp tout le monde continue à le penser, en même temps je m'habillé pour garder la confusion et comme je ne parle pas des masses personnes ne s'en est encore rendu compte.

_________________
Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.


Aérin avec sa "tenue":
 


code couleur :#006600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Dim 30 Sep - 16:06

Le vampire, sourire aux lèvres lui répondit :

-Tout le monde est cachotier. Rien me dit que tu n’as plus rien qui te pèse et que tu souhaites le cacher. Et puis, c’est un plaisir qu’on les enfants de cacher des choses à leurs parents.

Par exemple, pourquoi gardait-elle encore un aspect masculin, elle qui était plus au féminin qu’autre chose ? Avait-elle honte ? Ou bien était-ce par pure habitude ? Le vampire était rusé, mais il n’était pas devin. Il ne pouvait savoir ce qu’il se cachait dans les profondeurs de l’esprit du vampire. La seule chose qu’il sentait, c’est qu’elle n’était pas prête à goûter du sang « supérieur ».

C’est pour cela qu’il continuait à la sonder, pour comprendre ses problèmes et l’aider à en sortir pour qu’elle soit prête à devenir adulte sans que ce soit risqué pour elle. Le vampire, préféra être subtil, ne préférant pas l’obliger à s’exprimer mais lui laissant faire ce pas de son plein gré. Il lui plantait juste la graine de l’idée dans son esprit, à elle de la faire germer et fleurir.

Il ne pouvait pas faire ce pas lui, car il avait su, avec de nombreux « échecs » que ce choix était inefficace. Voir même qu’il enfermait beaucoup plus les personnes dans le mutisme.

Oserait-elle à parler ou bien resterait-elle muette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérin
Ombre Noir
Ombre Noir
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 5 Oct - 16:19

image_banniere
La demi-vampire resta assez saisie, des cachoteries ? Qu'insinue-t-il ? Aurait-elle fait une bêtise sans s'en rendre compte et qu'il l'aie remarqué ? Aurait-elle mal faite une tache qui le lui aurait été demander ? Elle y réfléchit, non elle est certaine de ne pas avoir mal fait quelque chose ? Son comportement ? Pourquoi en serait-il surprit ou s'en poserait-il des questions seulement maintenant ? Cela ne la jamais dérangé, ni vraiment intrigué ? Non, franchement, elle a beau se retourner l'esprit dans tout les sens elle ne voit pas ce qui pourrait expliquer cet intérêt soudain qu' a Iaur envers elle. Elle en eut une idée un briefe instant, mais ca aussi ce n'est pas possible, elle est certaine que le vampire ne ressent pas les émotions normalement, il est beaucoup plus stoïque, voir apathique. Non, elle cligna des yeux, balbutiant, n'étant pas certaine d'osé proposer ses paroles, qui sortir pourtant, sur un air des plus étonné.

-Iaur ? T'essaie de me séduire ?



La phrase sortie, cela ne la fit pas virer au rouges, bien du contraire, elle veut aussi dire par-là "Est-ce que tout va bien ?" Son ton est formel, ce n'est pas une demande déguisée, pour un "on ne sais jamais" mais bien une vérification de l'état d'esprit du vampire qui parait plus d'étrange pour Ravan. Pour le coup ne serais-ce pas lui qui aurait besoin de boire quelque chose... ou plus...

-T'as bu un truc qui passe pas ?


_________________
Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.


Aérin avec sa "tenue":
 


code couleur :#006600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 5 Oct - 18:38

Les deux questions de sa Fille ne put retenir le rire qui grandissait chez l’Ancien. Etait-ce l’absurdité des questions ou bien la soudaineté de celles-ci qui le fit ainsi rire ? Il ne saurait y répondre. Une chose est sûre, son rire raisonna pendant quelques minutes au sommet de la tour avant de se tarir. Il lui répondit :

-Je ne savais pas que tu cachais un talent dans l’humour, Ravan. Une chose est sûre, cela fait bien longtemps que je n’ai pas autant ris.

Mais au vu du sérieux de celle-ci, il comprit bien vite que ce n’était pas de l’humour. Il reprit son sérieux pour lui répondre :

-Tout va bien, Ravan. N’est-ce pas normal qu’un père s’interroge par rapport à ses enfants ? Mon but est purement de faire en sorte que vous vous sentiez bien au sein de cette Famille mais aussi au fond de vous.

Mince, il semblerait que Ravan n’était pas encore prête à s’ouvrir plus amplement pour chercher de l’aide. Il ne pouvait pas lui faire passer la Cérémonie de la Maturité tant qu’elle n’était pas bien dans sa peau. Le goût du sang « humains » la rendrait folle, dangereuse et suicidaire. Il ne voulait pas qu’elle devienne ainsi. Cela lui serait plus que déchirant de tuer un de ses enfants. Il l’avait fait dans son ancien monde, il devait le faire ici aussi pour Jycrain. Il ne souhaitait pas le recommencer. L’Ancien voulait aider son enfant mais son ancienneté rendait cela très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Lun 8 Oct - 16:52

Plus cela va et moins Ravan comprend ce que le vieux vampire à en tête, il deviendrais Sénile ? Ou croit-il que parce que la soudainement, qu'il pense à ses "enfants" et qui ferait mieux de les avoir un peu plus à l'œil a cause de l'effet Lestat/ Jycrain, c'est vrai que c'est après 100 ans qu'il était temps de s'en rendre compte. Mais en 100 ans les autres aussi ont fait leurs vies, se sont posé des questions. La vampire soupira longuement, comprenant que Iaur essaie de rattraper le temps perdu, mais qu'il est pour elle trop tard.

-Si je comprends bien la manœuvre, Iaur tu essaie seulement maintenant de t'investir un peu plus dans se rôle que tu te dit vouloir tenir depuis le début, vouloir chercher chez moi des failles avec lesquelles j'ai fait et me suis adapter depuis que nous sommes là. En t'en que première suivante et donc première fille à tes dires, laisse moi t'ouvrir un peu les yeux.

Elle a toujours été franche, même envers Iaur, elle ne craint pas de punition et a vrai dire se serait certainement le geste de trop pour que certain quitter Branavochie, car contrairement à ce qu'il croit, tous ne sont pas si heureux et si bien que ca d'être sous la domination d'un tyran égocentrique, peut-être ont-ils plus de chance de survie ici et surtout qu'ils ne risque pas de représailles pour les plus faible, mais les tensions sont pourtant plus que palpable en ses rangs, il y a peut de lien entre tout les membres et la moitié qui vivent ici, ne se supporte pas.

-Je ne sais pas si tu te prends réellement pour un père ou non, si tu cherches réellement à être se genre de figure pour nous et si c'est le cas, il va falloir que tu revoies tes connaissance dans ce domaine, car ici, la plus part d'entre nous te supporte juste parce que tu es au niveau de la survie ce qui nous conviens le plus. As tu remarqué les tensions parmi tes enfants, tu as remarqué qu'ils y a des clans et que certains pourraient très bien vouloir se retourner du jour au lendemain car il te considère juste comme un vieux vampire avare et prétentieux ? C'est par respect de ton expérience que la plus part d'entre nous fermons les yeux et supportons ton caractère. Tu vois ce que cela à donner, sur une génération beaucoup plus jeune que la tiennes et plus libre de ses choix ainsi qu'une espèce n'ayant pas l'obligation de t'obéir et n'ayant pas peur de se retourner contre toi.

Elle garda de nouveau le silence, observant le paysage puis sans le regarder et d'un ton moins agressif, lui fit part d'une remarque.

-Dans notre monde, ton ancienneté et ton pouvoir nous assujettissent tous et d'une certaine façon nous obligeaient à t'obéir, mais nous ne sommes plus dans notre monde d'origine, nous ne venons pas du même univers avec les mes lois et même fonctionnement. Je te dit ca en t'en qu'amie et non fille, si tu espères te servir de tes pouvoir pour nous obliger a l'obéissance si ca dégénère un jour, t'en es-tu au moins assurer que cela fonctionne au moins ou penses tu que tu n'en as pas besoin car dans ton monde tu pouvais le faire ? Dans mon monde j'aurais du mourir et Lestat n'aurais jamais été ce qu'il est, cet hybride au sang noir, Ce monde nous as changé donc est tu certains d'avoir toujours autant de pouvoir qu'avant pour pouvoir te la joué puissant vampire que tu étais dans ton monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Lun 8 Oct - 19:02

Iaur avait choisi Ravan comme second pour de chose, sa race et son franc parlé. Et le deuxième point n’excluait pas le vampire de cette variable. Pour lui, les paroles qui suivirent furent tranchantes comme du verre. Il ne dit rien, écoutant la suite. Elle était plus amène de l’informer sur la situation interne de la Famille que lui qui se concentrait sur la politique extérieure et ses études. Ainsi, la ville n’était pas entièrement un havre de paix qu’essayait de s’échiner à créer l’Ancien. Cela pouvait être douloureux à entendre, mais ce ne fut pas le cas pour lui. Il savait les risques d’un Coup d’Etat pour lui et sa Famille. C’était ses règles qu’il imposait, si un autre prenait le pouvoir, il pourrait détruire tout ce qu’il avait construit.

Sévir ou s’adapter ? Tel était la question qui trotta dans l’esprit du vampire. Le changement était mal vu pour lui, c’était le signe d’une corruption de ce qui était stable à l’origine. Mais ce monde était bien différent, trop différent même. Le mieux serait de changer pour unir non ? Mais cela serait renier ce qu’était le vampire, tout son passé. Presque six millénaires, ce n’était pas rien.

L’Ancien, toujours dans un silence de plomb, se déplaça vers le rebord de la fenêtre, réfléchissant toujours aux paroles posées, trouvant des solutions. Quels choix faire ? Il avait été trahi une fois, il ne souhaitait pas que cela recommence. Mais comment pourrait-il calmer cela ? En donnant plus de responsabilité ? Non, ça serait les renforcer. Le travail n’était pas à faire au niveau politique, il était à faire au niveau familial. Il devait leur donner une vision paternelle de lui, chose qu’il avait trop longtemps négligé avec tous les évènements du passé mais aussi son esprit curieux qui préférait se centrer sur des études qu’autres choses. Comment agir efficacement ?

De nombreuses minutes de silence s’écoulèrent, mais rien ne venait. Le vampire ne baissant toujours pas les épaules. Il se dirigea vers la sortie, fermant la porte en vérifiant que personne d’autres pouvait l’entendre et dit, dans la pièce ainsi vierge d’oreilles indiscrètes :

-Que devrais-je faire selon toi pour éviter ce risque de révolte ? Comment faire pour me faire aimer de vous ?

Cela pouvait surprendre mais le vampire s’avouait ainsi ne pas tout savoir. C’était une faiblesse qu’il ne voulait pas montrer. Il voulait garder cette image de dirigeant fort, mais c’était un Ancien, sa Famille avait une grande importance pour lui. La perdre était perdre beaucoup pour lui. C’est ainsi qu’il s’inclina face à son ignorance, préférant demander conseil pour s’adapter que rester dans les ténèbres et tout perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 12 Oct - 21:57

Que faudrait-il faire ? Ca c'était plus difficile, elle qui a plus l'habitude de rester dans son coin sans se soucié des autres, elle n'était pas assez psychologue que pour savoir quoi faire et comment bien réagir, peut-être plus assez humain ? Ou peut-être n'est-ce pas de cela qu'il aurait besoin, mais des vampires ce plaignant de la tyrannie de leur chefs, pour des êtres pourtant habitués à une hiérarchies strictes et du respects naturels envers les ainés. La demi vampire soupira, elle qi pourtant est plus proche de l'humain que tout les autre, mais en même temps en est totalement éloigner, tout est étant loin des vampires de part sa haine refreiner. Elle réfléchit tout en observant le mouvement devenant plus certains avec la tomber de la nuit qui pour la plus part est signe du début de la journée, pour les gens ordinaires.

-Je ne suis pas la mieux placé pour te donner des conseils, peut-être te déplacé un peu plus parmi nous, est-ce que tu connais le nom de tout ceux qui font partie de ta famille ? Connais-tu un peu de leurs vies ? Je me sui déjà posé la question de part les différences entre nos passés, mais je me suis déjà demander si nous venions vraiment tout les deux du même monde ? Il y avait bien un Iaur Immortals dans mon monde, mais comme je te l'aie dit, nos lois ne sont pas pareils aux tiennent. Tout comme le faite que tu ne comprennes pas comment je puisse être mis vampires , si je peux me reproduire et pas les vampires de ton monde. C'est peut-être parce que nous ne venons pas du même monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 13 Oct - 17:26

Le vampire se gratta le sommet du crâne, essayant de se remémorer les nombreux noms qui étaient dans cette cité. Il répondit, le plus naturellement du monde :

-Je ne me souviens que de toi et Lyly en nom, le reste n’est qu’un bouillon informe de noms dans mon esprit. Alors je te laisse imaginer pour leur passer. Je n’ai, quant à toi, que de vagues fragments de ce que tu as pu me raconter et que j’ai pu deviner, mais sans plus. En effet, peut-être tourner plus souvent dans la ville permettrait de changer un peu l’image qu’ils ont de moi. Des fois, une présence visible aide à dissoudre certains problèmes, le reste se fera avec le temps avec les actions. C’est déjà une bonne avancée pour unir toute cette famille ensemble.

Quant à la question de son monde à lui et à elle, l’Ancien lui répondit :

-Rien que le fait que tu sois un vampire fertile m’a fait comprendre de l’existence d’autres mondes. Dans le miens, aucun de nous n’est fertile. Notre vampirisme est le même. Une sorte de cellule extrêmement agressive au vivant qui corrompe les cellules de l’hôte jusqu’à le faire changer entièrement. C’est une transformation douloureuse et mortelle. Ce qui explique pourquoi aucun liquide ne coule ou bien n’est produit en moi.

Il dit ensuite :

-Je pense qu’il existe plusieurs versions d’un même plan avec différente variable, ce qui peut expliquer certaines ressemblances entre les nôtres. Pour toi, cette ressemblance est mon existence dans le tiens et cette différence est la fertilité des vampires. J’ai eu comme hypothèse que nos 2 réalités ne devaient pas être très éloigné dans les nombreuses dimensions qui existent, ce qui expliquerait ces ressemblances et ces différences. Mais ce n’est que des suppositions. Une chose est sûre, comme on peut le voir avec ces différences et ce monde actuelle, il existe de nombreux mondes, une infinité même.

Il termina ensuite pour cela :

-Une chose est sûre, ce qui existe entre ces plans, c’est la Mort, ce qui peut expliquer pourquoi nous, qui sommes différents, nous nous retrouvons dans un monde identique. A moins que la mort ne soit qu’une passerelle pour aller dans un autre monde ? C’est quelque chose de tellement complexe. J’ai passé plus de 50ans à chercher à comprendre cela, mais comme tu vois, je n’ai pas abouti à grand-chose. Enfin, pour avoir plus d’information de ce côté, il faudrait qu’on tombe sur quelqu’un d’autre de la même espèce que nous avec lui aussi des différences mais aussi des ressemblances. Peut-être en comprenant mieux cela, il serait peut-être possible de nous déplacer dans un autre monde, ou bien de transporter quelque chose d’un autre monde, mais là, ce n’est que de la science-fiction.

Surtout que le risque serait grand. Qui dit que mourir ici le transportera dans un autre monde ou bien ça serait la fin définitive ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Mer 7 Nov - 18:06

Le problème en est déjà là, il ignore combien de personne il y a ici dans sa ville, qui y vie et même le nom de quelque personnes qui se sont pourtant ajouter les unes après les autres, si Jycrain était encore là, il aurait été simple de savoir qui est qui avec lui. Mais et las le wendigo est bien trop différent des vampires et des espèces qui s'y rapproches malgré que le fait t'être des mort-vivant, soit ce qui les unis. Dans son monde, ils existes aussi, elle se souvient qu'ils sont plutôt solitaire, voir en famille pour certain, mais qu'ils n'étaient ^pas vraiment possible d'avoir une discutions avec eux, contrairement à l'eikyuu, le wendigo reste un cripitide plus proche de l'animal et de ce faite du prédateur que d'une créature doué intelligence. En parlant de la créature, elle vient à se rappeler d'une chose.

-Jycrain cela fait un moment que je n'ai rien entendu sur lui, tu as mentionné Aérin dans un de tes rapport le concernant, tu n'as pas peur qu'il ne la dévore en lui demandant à elle de s'occuper de son cas ? Aérin n'est pas des notre, mais elle nous a toujours apporter de l'aide sans réellement demander de contre partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Mer 7 Nov - 18:33

Sur la question d’Aérin, le vampire mit un certain temps avant de lui répondre. Elle avait bien raison, il le savait très bien, qu’elle avait été d’une aide précieuse pour les débuts de sa Famille en ces lieux. Avec le temps, il avait eu de la sympathie pour cette créature. La perdre serait, en effet, une très grande perte. L’Ancien lui répondit :

-C’est la raison pour laquelle j’avais demandé cette requête à l’un des Ombres de son groupe, mais elle a refusé. Préférant ne pas mettre en danger la vie de l’un de ses membres, elle a pris la décision de faire ce choix elle-même. Je ne le comprends pas vraiment, mais bon.

Il se tut avant qu’une supposition traverse son esprit :

-Il est probable qu’elle est décidée de réaliser elle-même cette mission en pensant que, vu que Jycrain la connaissait, il serait possiblement moins enclin à la tuer pour se nourrir. Je doute fortement qu’il agisse ainsi, sachant qu’il avait envie de croquer un morceau de celle-ci, mais on a bien vu que celui-ci à vite changé. Peut-être que ces 100 années l’ont assagi grâce à l’éducation que je lui ai donné. Ou peut-être pas.

Il rajouta :

-Dans tous les cas, c’est sa décision. Je me voyais mal lui refuser cela, sachant que j’ai besoin de ces renseignements. Enfin, elle est capable de se sortir de possibles situations difficiles. Pour un être vivant, elle a de la ressource. Enfin, Jycrain préféra, sans doute, s’attaquer à une proie qui lui oppose moins de résistance.

Pour la rassurer, il lui dit :

-De plus, j’ai demandé à Tullius de la faire suivre par quelques-uns de nos Airedales. Si jamais elle est en difficulté, je dépêcherais une expédition pour l’aider le plus rapidement possible. Je ne pouvais l’accompagner, ma présence risquerait de ne pas la sauver là où elle va. Aurais-tu d’autres inquiétudes à son propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravan
Caesar
Caesar
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 9 Nov - 11:57


Elle se doute bien que cela soit la décision de la créature, elle a toujours eus se penchant suicidaire, mais pour le coup la vampire se demande si la créature ne compte pas sur le fait que Jycrain et Lestat soit tolérant envers elle du fait qu'ils la connaissent. Dire qu'elle a engendrée ce gamin, peut-être aurait-elle du avoir le courage a l'époque de demander à Iaur de l'éliminer dés sa naissance.


-Peut-être aurais-je du faire comme elle et t demander d'éliminer Lestat avant qu'il ne vienne au monde, nous n'auront pas eut de tel soucis avec cet enfant. Ca ne devrait pas être à Aérin d'aller voir comment se porte nos erreurs et d'y faire quelque chose. Je devrais moi-même réglé le problème avec ce maudit gosse.


Elle soupira, elle a toujours ignoré son fils, s'il est devenu ce qu'il est aujourd'hui c'est en grosse partie de sa faute, s'il elle avait au moins fait l'effort d'en prendre soin, lui donner un minimum d'éducation au lieu de le largueur a Iaur ou encore Jycrain. Elle savait qu'il serait bannit, pas étonnant qu'il les déteste. Malheureusement, même en y repensant, elle est certaine quelle n'aurait jamais pus aimé cet enfant. D'après ce qu'elle à pu entendre même parmi les leurs beaucoup pense qu'il est née d'une aventure entre femme et Iaur. Tout ceux du clan ignore qu'elle est une femelle, est-ce que Lestat pense lui aussi être le fils de Iaur ?


-Je ne lui ais jamais donner les circonstance de sa naissance, certain pense qu'il est ton fils caché, je me demande si lui aussi pense que tu es son père... ou son grand-père puisque que tu nous appelles tous fils et filles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Ven 9 Nov - 17:51

Aux premières paroles de sa fille, le vampire lui répondit :

-Nous ne savions comment allait tourner Lestat. En vrai, il aurait pu devenir quelqu’un de réfléchit en comprendre mon geste, mais son caractère ne l’a pas permis. Nous avons tout les 3 une part dans son choix final. Moi, pour ne pas lui avoir donné une éducation plus adéquate pour le préparer à cette situation. Toi, pour ne pas avoir prit ton rôle de mère à cœur. Et lui pour ne pas avoir été plus compréhensif. L’éliminer aurait été une solution pour éviter ces problèmes. Mais une question me vient en tête : Aurais-tu pu tenir toute ton éternité en sachant que tu as tué ton enfant ? Je pense que tu ne te poses pas la bonne question, Ravan. Demande-toi, plutôt, que pourrais-tu faire maintenant pour changer ton fils et le rendre plus raisonné ? Tu aurais plus d’impact sur lui que moi.

Quant à la deuxième hypothèse de celle-ci, il acquiesça de la tête. Cela avait en effet un impact chez l’enfant :

-Il a en effet de forte chance que ce soit la raison de son comportement. Sa colère peut être née de son idée de « fils renié par son père ». De ce côté, la colère qui porte uniquement sur ma personne est justifiée. Comme précédemment, c’est aussi à toi de régler ce quiproquo. Peut-être lui expliquer les raisons de sa création, sa naissance et tes choix envers lui pourront lui faire ouvrir les yeux. Il te haïra sans doute, mais il comprendra. De ce côté, nous avons tout les 2 été de mauvais parents, toi avec Lestat, moi avec vous tous. Serait-il temps de changer cela ? « Changer » n’est pas un verbe qui me plaît mais s’il permet de sauvegarder cette Famille, je me dois de l’appliquer sur moi-même.

Le vampire ne dit plus rien ensuite. Changer, il n’aimait pas cela. Le changement pouvait apporter de nouveaux problèmes. Mais ne pas évoluer n’était pas non plus pertinent. Que se passerait-il pour sa Famille, pour tout ce qu’ils avaient construit, si tout disparaissait du jour au lendemain ? Rien de bon. Enfin, pour Ravan, parler avec son enfant était peut-être la meilleure de chose selon l’Ancien. Cette discussion pourrait être bénéfique à Lestat mais à elle aussi. Cela pourrait, peut-être, lui permettre de devenir adulte ? A voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiaezel

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 28
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 10 Nov - 15:52

Elle parler à Lestat ? N'essaierait-il pas de la tué dés l'instant même ou il la verrait ? La vampire y réfléchit un bon moment d'absence, oubliant un peu la présence de l'ancien. Lestat serait-il vraiment prêt à l'écouter ? Et si la vérité lui déplait encore plus ? Que devrait-elle lui dire ? Qu'elle l'a toujours détester car il lui rappelle son bourreau ? Elle serra ses dents se mordant la lèvre au point de la percé, se déplacer jusqu'à lui, serait de se mettre volontairement en danger, peut-être pourrait-elle demander à l'eikyuu de l'accompagné pour le coup...soutient féminin ? Elle n'en a pas vraiment besoin... fierté mal placé ? Se serait plutôt le cas. Pourquoi avoué quelque chose qu'elle a enterré seulement maintenant. Elle n'est pas vraiment certaine que Lestat accepterait et que cela change quoique se soit chez le garçon. Entendre par-là le pardon de son fils de l'avoir négliger toute ces années ? Qui sait, Ravan c'efforce d'être un être méprisable et détestable, elle n'en reste pas moins plus humaines que la plus part des créatures enfermer entre ses murs.

Après ces quelques minutes d'inattention elle revient enfin vers Iaur toujours présent, elle soupira baissant les yeux, puis les accrochant au vampire en che, avant de les dévié de nouveau, une lueur déconcerté et vaincue sur le visage. Comme si elle venait de perdre un combat important.

-Parler à Lestat n'est peut-être pas une mauvaise idée, je ne cherche pas son pardon, mais au moins je lui aurais dit la vérité, qu'il continué à me haïr après ou non, cela m'est complètement égale. Je vais rejoindre Aérin, pour l'accompagnée dans sa tâche, a défaut de pouvoir réparer toi même tes erreurs, je l'aiderais à le faire.

La vampire prit ca forme de loup noir d'encre squelettique et filiforme, elle se tourna quand même vers son supérieurs avant de détalé, histoire de vérifié s'il ne compte pas la retenir pour cette idée.


[OUT]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beliaurtolnenrpg.1fr1.net
Iaur Immortals
Imperator Augustus
Imperator Augustus
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   Sam 10 Nov - 17:10

Un long moment de réflexion prit Ravan. Le vampire ne la brusqua pas, lui laissant le temps qu’il fallait avant que celle-ci se décide. Elle avait pris la décision de dire la vérité à Lestat. C’était la meilleure chose qu’elle pouvait faire. Sans cela, elle ne pourrait point continuer à avancer. Il ne répondit pas à sa pique au sujet du fait qu’il ne faisait rien. Il avait fait le rôle qu’elle n’avait pu faire avec son fils, c’était une étape qu’elle devait passer par l’acceptation de ses erreurs. Quant à lui, il ne pouvait refaire l’éducation de Lestat. Il lui avait expliqué pourquoi il ne pouvait rester indéfiniment dans la cité. Il avait juste raté un point de son éducation, seule Ravan pouvait changer celui-ci par la vérité. Si lui-même y allait, c’était un risque de déclencher directement un combat.

Il dit à sa fille :

-Tu as fais le bon choix. Peut-être que ça t’aidera aussi. Enfin, avant de partir, passe voir notre maître-chien pour que tu sois accompagnée de l’une de ses bêtes. Que vous ne soyez pas seules sur le chemin. Bonne route et soit prudente, ma Fille.

Puis il l’a laissa partir. Il observa une dernière fois la lueur rosée sur ciel avant de quitter lui aussi la tour. Il allait devoir faire venir beaucoup de monde pour régler ces problèmes dans sa Famille. Il voulait la réunifier et la faire sentir bien ici. Ceci allait durer longtemps, mais c’était une chose qu’il devait faire. Créer un registre pour tous les consigner facilement et un cahier des doléances pour régler les problèmes.

[Iaur OUT]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bavardage du Couchant à la Tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bavardage du Couchant à la Tour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beliaur-Tolnen :: Bel-Erederyn :: Branavochie :: Les champs-
Sauter vers: